CHAPITOCONCERTS

 Biga*Ranx Reggae  
 

DIMANCHE 26 SEPTEMBRE 2021 - 15h30  

      

Coup de cœur du programmateur.
Biga*Ranx s’inscrit dans un courant alternatif, du reggae un peu moins pur et dur que ce que l’on peut connaître des classiques du genre. On cherche ses influences, le hip-hop, l’électro, le dance floor, on sent qu’il veut nous faire vibrer et il réussit !
Son univers graphique impressionne également, conjuguant art brut et collage.
Pour cette tournée, il présente un nouveau concept audiovisuel mélangeant dessins à la craie, collages et samplings vidéos. Un artiste à voir et à entendre.

       

La presse en parle.

"Une véritable pépite musicale qui fait un bien fou."
Radio NOVA

"Hybridations artistiques se situant entre reggae, dub électro et Lo-fi, influencées à la fois par Yellowman et DJ Screw, avec une touche de Vybz Kartel (pour certains flows), les inspirations de l’artiste s’épanouissent aussi bien sur cet opus qu’elles soient interprétées en anglais ou en français. On se prend à oublier qu’il y a encore quelques années, la langue de Molière était totalement absente du répertoire du jeune trentenaire. L’évidente poésie que lui offre ces nouvelles perspectives s’avère infinie."
REGGAE.FR

       

Biga*Ranx : une voix et un univers unique, mêlant différents genres musicaux et cassant les codes actuels créant ainsi son propre style. Il acquiert rapidement une notoriété nationale et internationale et est adoubé par les plus grands MC jamaïcains.

Né en France en 1988, Biga*Ranx se tourne très tôt vers les sonorités jamaïcaines. Son attention se porte sur les rythmes de Yellowman et de DJ Screw. Dès l’âge de 14 ans, il se consacre entièrement à la musique, se forgeant un style personnel à force de travail, d’écriture et de composition.
En 2008, Biga est adoubé par le singjay jamaïcain Joseph Cotton qui le baptise « Ranx »,son entrée dans le monde du reggae est consacrée. Les deux hommes postent un freestyle sur internet qui s'avèrera être un énorme succès
Avec 5 albums à son actif, il s’est imposé sur la scène dub internationale avec son Album « 1988 » comptabilisant des dizaines de millions de streams sur ses titres, plus de 1000 concerts et un univers unique. Il continue sa mue artistique sur son dernier album « Sunset Cassette » dans son style vapor dub mélangeant électro, dub, Lo-fi et sonorités urbaines.
Puisant dans ses inspirations très hétéroclite et accompagné de son compère Lil’Slow, ils composent un nouveau projet.

La tape « St.Soleil », sortie pour le 14 mai 2021, s’inscrit dans l’évolution artistique qu’opère Biga*Ranx, l'ouvrant à un public plus large. Cette tape de 8 titres inédits propose un mélange de styles et d’influences toujours aussi unique et introspectif que ce soit avec le titre « Got to learn », reprise du célèbre titre des Korgies – Everybody’s got to learn sometimes, le titre « Ma croix » ou la croisée des influences avec un featuring atypique avec Beken, véritable icône haïtienne des années 1960.

Historiquement soutenu par France inter et Radio Nova, avec laquelle il réalise un documentaire en Jamaïque pour France Ô, il fait une apparition remarquée dans « Le Petit Journal » de Canal + et dans l’émission de Nagui, « Taratata ». En 2018, l’enseigne Hermès choisit le titre « Liquid Sunshine » de son dernier album « 1988 » pour l’une de ses publicités. La même année, il organise son festival « Liquid Dub Festival ».
Le succès est au rendez-vous. Artiste pluridisciplinaire, sous le nom de Telly*, il crée son univers graphique conjuguant art brut et collage. Il compose également pour d’autres artistes et réalise ses propres Mixtapes.

Il chante comme un vrai Jamaïcain, mais Biga* Ranx vit à Tours, se démarque du reggae et du dub par la diversité de ses influences. De quoi séduire un large public.
Gabriel ne rêve pas de Zion ou de Kingston. Il n’arbore pas de dreadlocks ni les couleurs vert-jaune-rouge, mais ressemble à un jeune homme bien de son temps, cheveux courts, sweat-shirt et casquette. Pourtant, à n’écouter que sa voix, on jurerait entendre un Jamaïcain toaster sur des riddims, avec le timbre et l’argot caractéristiques des musiques de cette île des Caraïbes.
Gabriel, surnom Gaby, en verlan Biga… Ranx ("grade") confie : "Je n’ai jamais appris à chanter, je n’ai pas de technique vocale particulière, c’est assez instinctif. Quant à l’argot, le broken english, c’est un clin d’œil que j’utilise selon mes envies."
À l’âge de 18 ans, en 2006, Gabriel rejoint un ami DJ qui s’envole pour Kingston. Il n’y va pas pour
Hormis sa passion pour la musique ou le skate, Gabriel est revenu au dessin, ses premières amours avant même la musique. Il a conçu la pochette de son album et réalisé plusieurs clips. "Biga* Ranx n’est que l’un de mes projets, parmi Prince Mercredi, Mus Bus ou Brigante Records. Celui qui m’occupe le plus est Telly, dont je prépare le premier album. Je suis un autodidacte et j’aime bien une certaine naïveté dans la musique ou le dessin."
Quant aux textes en français, Biga*Ranx les a, petit à petit, intégrés à sa musique, lui qui avait déjà écrit deux ou trois morceaux de rap. "J’apprécie aussi la chanson française, notamment Francis Cabrel, mais aussi Françoise Hardy, Trénet ou Gainsbourg. Mais les textes en français du reggae me semblaient souvent trop simples." Le trentenaire manie aujourd’hui un peu plus la langue de Molière. Il s’est même essayé à l’espagnol ou au polonais (la langue de son père).
Le syncrétisme musical de Biga* Ranx dépasse la musique jamaïcaine et explique sans doute son succès au-delà des seuls aficionados de reggae et de dub. Ces musiques n’arrivent aujourd’hui plus vraiment de Jamaïque, d’où provenait l’ancienne génération, mais plutôt d’Europe et notamment de France avec une scène dub très riche, qui s’acoquine avec l’actuelle scène bass music. Un peu retombés dans l’underground après la mort de Bob Marley, reggae et dub permettent tous les métissages et se renouvellent. Biga* Ranx fait partie de ces artistes prêts à toutes les rencontres, du reggae au hip hop, de l’électro au dancehall.

       

line-up :

LogoBilletterie S

https://www.facebook.com/bigaranxofficial